La Cérémonie Laïque

La cérémonie laïque, vous en avez peut être entendu parler pendant vos préparatifs de mariage. Vous l’avez peut être même imaginée, rêvée depuis que vous avez découvert les séries américaines et leurs mariages en plein air… Vous avez peut être même eut la chance d’assister à une cérémonie d’engagement pour le mariage d’un proche. Mais au final, c’est quoi une cérémonie laïque ?

Chacun de nous peut éprouver le désir de marquer une étape ou un événement important de son existence par un évènement adapté à la circonstance à laquelle les proches et les amis sont conviés. Les cérémonies laïques n’ont pas d’autre but que de réaliser le souhait de ceux qui cherchent cette dimension sociale pour la concrétisation de leurs engagements. On parle de cérémonie laïque par comparaison à la cérémonie religieuse, parfois même en opposant systématiquement les deux termes. La cérémonie laïque n’est pas anti-religion. Il en est de même pour la Laïcité.

Qu’est ce que la Laïcité ?

Pour comprendre, il faut reprendre le sens exact du mot « Laïcité ».
La laïcité désigne le principe de séparation du pouvoir politique et administratif de l’Etat et du pouvoir religieux, ainsi que le caractère des institutions qui respectent ce principe.

Le mariage civil, tel qu’il est conçu par le code civil, est un mariage laïc au sens strict du principe de laïcité de l’État, c’est-à-dire ni hostile ni favorable à une religion ou une autre, ou à une conception théiste ou athée des citoyens.. De nos jours, toutefois, il a perdu sa signification profonde et est réduit à un simple acte administratif.

On peut aussi trouver un autre sens au mot Laïcité, qui se rapproche plus d’une certaine forme de philosophie de la vie, comparable à la communauté humaniste ou de liberté de pensée. C’est ce qu’on retrouve notamment en Belgique avec les Centres d’Action Laïque, qui permettent l’organisation de cérémonies célébrant les grands moments d’une vie : naissance, passage à l’âge adulte mariage, renouvellement de vœux, noces d’or, funérailles…

Centre d'action laïque logo

Vous avez peut être aussi entendu parler de cérémonie d’engagement au cours de vos préparatifs.

Quelle différence y a-t-il entre une cérémonie laïque et une cérémonie d’engagement ?

Dans le fond, il s’agit de la même chose. C’est une cérémonie faite pour et par des personnes qui ne veulent ou ne peuvent se marier religieusement (remariage, couple mixte, athéisme…). Seulement, dans notre société, le mot Laïque a une connotation quasi anti-religieuse, ou du moins anti-spiritualité. Or, dans une cérémonie, il peut se trouver des symboles spirituels qui correspondent aux personnes qui s’engagent l’une envers l’autre.

D’où le nom de cérémonie d’engagement. Car, au final, un mariage, c’est avant tout un engagement que prennent deux personnes de s’aimer et de partager leurs vies. Et dans ce cas, la création d’une cérémonie à l’image des deux époux peut ou non être empreinte de spiritualité.

Certains couples ont simplement besoin d’étoffer la cérémonie civile à la Mairie avec quelques textes, de la musique et un échange de vœux ; d’autres vont avoir besoin d’une cérémonie plus complète, bien différenciée de l’acte civil de la Mairie, avec des symboles, des rituels, faisant partie de leur éducation, de leur vie, qui ont un sens particulier pour eux.

Une cérémonie d’engagement n’est pas anti-religion : nombre de couples de croyances différentes se retrouvent dans une cérémonie d’engagement en y introduisant les symboles religieux qui leur sont chers. Et d’autres ayant des croyances que l’on qualifierait de païennes, peuvent ainsi organiser une cérémonie personnelle en conformité avec elles.

Photo d'un rituel

Alors ces cérémonies ne seraient que de vulgaires plagiats ?

Ainsi le parrainage laïque ne serait qu’une « copie » du baptême religieux. La cérémonie du mariage laïque ferait double emploi avec le mariage civil devant l’autorité communale compétente.

Loin de là ! Il s’agit tout simplement de ritualiser des moments car la naissance, le mariage, la mort sont autant d’étapes importantes de la vie d’un homme. Prendre le temps d’apprécier ces moments, d’exprimer ce que l’on ressent. Et cela, sans forcément le faire sous l’égide d’une quelconque croyance ou religion.

L’évocation d’une cérémonie laïque ou d’engagement pour un mariage, oriente logiquement la réflexion du couple sur les autres cérémonies qui jalonnent un cycle de vie. C’est la raison pour laquelle nous ne parlons pas ici que de cérémonie de mariage. Pour ainsi permettre à ceux qui le souhaitent, de réfléchir à la possibilité de créer une cérémonie personnelle dans le cadre du baptême ou des funérailles.

Laisser un commentaire